Mission: sauver les biscuits de madame Tremblay*

Écrit par Laurence Roy-Tétreault
Dans mon travail, l'une des choses que je préfère, c'est d'avoir le sentiment d'aider les gens. Ça se traduit de différentes façons. Essayer d'aider les gens à manger plus santé, à faire de nouvelles découvertes, à avoir du plaisir à cuisiner, à partager de bons moments avec ceux qu'ils aiment… et aussi d'avoir la chance de pouvoir répondre aux questions des lecteurs! Chez Pratico, on a de merveilleuses collègues au service à la clientèle qui font un super travail. Mais parfois, elles nous réfèrent certains lecteurs qui ont des questions plus précises.
 
Ce fut le cas de madame Tremblay* qui avait de la difficulté avec l'une de nos recettes de biscuits au chocolat. Au lieu de beaux biscuits qui se tiennent, elle obtenait une grosse galette trop molle. Je suis tout de suite allée voir le chef avec la recette pour m'assurer qu'elle ne contenait pas d'erreur, mais tout semblait normal. J'ai alors écrit à madame Tremblay* pour lui dire que selon nous, la recette était ok et lui poser quelques questions: la température de son four est-elle bonne? Sa poudre à pâte est-elle vieille et a-t-elle perdu ses propriétés? A-t-elle bien suivi ci et a-t-elle fait ça? Selon ses réponses, tout semblait aussi normal de son côté et elle avait bien suivi les détails de la préparation de la recette. Étape suivante : j'ai demandé au chef de retester la recette (youpi! Un test de recette, ça veut aussi dire « dégustation dans la cuisine » ). Le test a été concluant : les biscuits étaient bien beaux… et surtout délicieux!
 
Madame Tremblay* a donc décidé de refaire les biscuits en se disant qu'elle avait dû commettre une erreur sans s'en rendre compte. Mais oh déception! Encore une fois, au lieu de beaux biscuits, elle a obtenu une immense galette un peu trop molle…
 
En discutant avec les collègues, on s'est dit que notre chef Richard faisait peut-être un petit quelque chose de plus, qu'il avait peut-être un truc de chef auquel il ne pense même pas et qui fait toute la différence. J'ai donc décidé de faire moi-même la recette, sous la supervision du chef. Il n'avait pas le droit de m'aider, juste de regarder! Il avait aussi le droit de faire des commentaires si je faisais quelque chose qu'il aurait fait autrement. J'aurais dû lui attacher les mains à notre Richard, parce que mon dieu que ça semblait difficile pour lui de me regarder cuisiner et de ne rien pouvoir faire!
 
Résultat de «mon» test? Biscuits réussis (et re-youpi! Une dégustation de biscuits de plus dans la cuisine !). J'ai appelé madame Tremblay* et lui ai expliqué dans les moindres détails toutes les étapes de la recette…
 
Ne comprenant pas pourquoi la recette ne fonctionnait pas pour elle, madame Tremblay* a pris son courage à deux mains et a refait, pour une troisième fois, la recette des fameux biscuits.
 
Heureusement, cette fois, ça a été un succès! Et pourquoi cette fois ça a fonctionné et pas les autres? Fort probablement à cause du chocolat utilisé! madame Tremblay* avait acheté un chocolat plus «fancy», alors que nos chefs utilisent toujours des produits populaires que l'on trouve facilement au supermarché. Le bon vieux chocolat Baker's, ça fait la job! ; )
 
Et quelle grande satisfaction de savoir qu'on a aidé quelqu'un!
 
À quand ma prochaine mission? Je ne suis pas certaine par contre que nos chefs aimeraient m'avoir trop souvent dans leurs pattes…
 
* Nom fictif.