Certains disent que les représentants de la reine auraient pressé des fromagers à leur donner du fromage avant qu'il ne soit empaqueté en briques. D'autres croient plutôt qu'après une saison particulièrement prolifi que, des fermiers se seraient cherché une façon simple et rapide d'écouler leur surplus de lait, ce qui les aurait menés à concocter du fromage sans complètement terminer sa préparation... C'est une histoire bien ambigüe que celle du fameux fromage en grains — traditionnellement du cheddar —, mais elle n'enlève en rien à l'importance qu'il tient aujourd'hui dans l'univers culinaire québécois! Aux quatre coins de la province, on se dispute pour savoir quelle fromagerie a réellement maîtrisé l'art de ces grains de bonheurs: parfaitement lisses, élastiques à souhait et tellement remplis de saveurs qu'on les entend couiner sous nos dents!