Le porc reprend du galon après un séjour loin de l'assiette. En effet, on a longtemps boudé et même pointé du doigt cette viande. On la disait trop grasse. C'est pourquoi les producteurs n'ont eu d'autre choix que de revoir les méthodes de sélection et d'élevage des animaux pour répondre aux attentes des consommateurs.

La vie en rose
Les avancées technologiques aidant, le porc est devenu plus maigre, plus savoureux et plus sain. Son apport protéinique de haute qualité en fait une chair nutritive. Sa bonne teneur en fer et en zinc préserve l'énergie du corps et le bon fonctionnement du système immunitaire. Le porc contient également des minéraux, notamment du magnésium, du potassium et du phosphore.

Du reste, cette viande renferme plusieurs vitamines du complexe B dont la riboflavine (B2), la niacine (B3) et la thiamine (B1) qui ont une influence favorable sur l'humeur, le stress et la circulation sanguine.D'ailleurs, le porc demeure la viande qui fournit le plus de thiamine, une vitamine nécessaire pour puiser l'énergie contenue dans les aliments.

Cette cure d'amaigrissement a été très bénéfique au porc. Si l'on se fie aux critères établis par Santé Canada, les coupes dont on prend soin de retirer le gras visible entrent dans la catégorie maigre, mis à part les côtes levées. Le filet, les rôtis de longe, les côtelettes et les découpes provenant de la fesse sont même considérés comme extra-maigres.

De plus, les nouvelles méthodes d'élevage et les normes de salubrité très strictes ont permis d'éliminer toute trace de trichine, un parasite microscopique qui obligeait à servir le porc bien cuit. Aujourd'hui, on peut donc privilégier sans aucun souci une cuisson à point, c'est-à-dire légèrement rosée, pour déguster le porc à son meilleur. Un seul bémol : le porc haché se sert toujours bien cuit.

Enfin, depuis décembre 2003, l'usage de farines animales est proscrit dans la moulée donnée aux porcs. À présent, la nourriture combine surtout des céréales (maïs, orge et soya), des vitamines et des minéraux. Le Canada exerce également un contrôle très serré de l'usage de médicaments et interdit les hormones de croissance.

  1. 1