Tout sur le ramonage de la cheminée

0
Texte: Raphaële St-Laurent Pelletier

En vertu du Règlement sur la prévention des incendies, le ramonage de la cheminée est obligatoire. Sachant que 1 mm de suie équivaut à 10% de pertes d'énergie et que grâce au ramonage on peut réduire les risques d'incendie et d'intoxication, on a tout intérêt à le faire assidûment. Découvrez quelques règles d'usage à prendre en considération pour éviter de jouer avec le feu!

QUAND

Un nettoyage de saison
La cheminée nécessite un brossage annuel, même si les flammes ne vacillent qu'à l'occasion. Toutefois, si vous brûlez six cordes de bois ou plus par an, un ramonage supplémentaire de mi-saison est de mise! En effet, le Code national de prévention des incendies du Canada souligne qu'une accumulation de plus de 3 mm de particules de suie sur les parois de la cheminée augmente considérablement les risques d'incendie. La meilleure période pour effectuer le ramonage se situe entre la fin de la saison de chauffage et le début de l'été.

Voici les avantages de le faire à ce moment:
 
  • Les dépôts sont plus faciles à éliminer.
  • Les résidents seront moins gênés par les refoulements d'odeurs et par la circulation de particules fines dans la maison causée par les courants d'air.
  • Si des pièces de la cheminée sont endommagées, on dispose de plus de temps pour les réparer ou les remplacer.


QUOI

Le système d'évacuation
En plus de passer un coup de brosse dans le conduit de la cheminée et de retirer la suie, vous devez nettoyer les autres éléments du système d'évacuation (tuyaux de raccordement, conduits de fumée) avec le plus grand soin. Les déflecteurs (baffles) des appareils de chauffage au bois de nouvelle génération doivent également être retirés pour déloger les particules de cendre et de suie accumulées. Avant d'entreprendre cette tâche, référez-vous au manuel d'entretien de l'appareil.

Les systèmes au gaz ne nécessitent aucun entretien à intervalle régulier, sauf lorsque prescrit. En ce qui concerne les cheminées desservant un appareil au mazout, la fréquence de ramonage est liée à son efficacité de chauffage.



QUI

Vous, pour le brossage, et un expert pour les autres tâches

Aucune connaissance technique n'est requise pour ramoner la cheminée. Toutefois, il faut user de minutie afin que l'appareil demeure le plus sécuritaire possible. Attention: ceux qui ont le vertige, peur de se salir ou une mauvaise condition physique devraient s'abstenir! Les autres éléments d'évacuation devront subir un nettoyage complet relevant d'un spécialiste certifié par l'Association des professionnels du chauffage (APC) au moins tous les trois ans. La raison: le technicien procède à une inspection de la cheminée et de l'installation ainsi qu'à un nettoyage en règle, augmentant le niveau de sécurité de l'appareil.

Voici les pièces qu'il examine:
 
  • supports et raccords;
  • intérieur du conduit en acier;
  • inoxydable ou de ses boisseaux;
  • calfeutrage des solins;
  • chapeau et couronnement de la cheminée;
  • appareil de chauffage d'appoint;


AVEC QUOI

Muni d'une bonne brosse de ramonage — communément appelée «hérisson» —, effectuez un mouvement de va-et-vient énergique, en insistant sur les endroits difficiles à atteindre. Usez de prudence avec les cheminées préfabriquées à angle: un brossage trop vigoureux risque d'endommager les raccords.

Voici les modèles de brosses offerts sur le marché:
 
  • Brosse de polypropylène ou brosse de métal à brins fins homologuée: idéale pour les cheminées préfabriquées ou pour les chemisages en acier inoxydable.
  • Brosse en acier: plusieurs modèles sont offerts pour les cheminées de maçonnerie.


Les bûches de ramonage ou le ramonage chimique: efficace?
Même en utilisant ces produits, un ramonage à la brosse demeure obligatoire aux yeux de la loi. Ils peuvent toutefois vous faciliter la tâche pour déloger les particules incrustées sur les parois de la cheminée.