Quel bonheur de cultiver et de récolter ses légumes et fines herbes pendant la saison estivale! Défiez les contraintes d'espace ou de temps que requiert l'aménagement d'un potager dans la cour et créez le vôtre à même le balcon ou le patio!

Les légumes à privilégier
À moins d'avoir prévu de très grands et profonds bacs à cet effet, on délaisse les carottes et les pommes de terre au profit des tomates, tomates cerises, poivrons, piments, radis, laitues, concombres libanais, aubergines, courgettes, pois mange-tout, etc. Si nécessaire, pensez à utiliser les barreaux des garde-corps pour que les légumes s'y agrippent. Les petits arbres fruitiers, comme les fraisiers et les framboisiers, peuvent aussi très bien s'adapter à la culture en pots.

Quels contenants choisir?
Il vaut mieux choisir des pots d'un minimum de 12 po de profondeur et de 12 po de diamètre. Ils doivent être munis de trous pour ne pas asphyxier les plants et pour laisser s'échapper l'excédent d'eau lors de l'arrosage. Si l'on prévoit arroser assidûment les plants, on opte pour un pot bien aéré en grès, en tourbe ou en géotextile, mais on privilégie les pots en plastique si l'on est plus ou moins discipliné sur l'arrosage ou dans l'obligation de s'absenter régulièrement.

Ensoleillement, arrosage et engrais
Les légumes-feuilles, tels que la laitue, le chou et les épinards, nécessitent au minimum quatre heures d'ensoleillement par jour, alors que les légumes typiques, comme le poivron, le concombre et les haricots, en requièrent huit. La fréquence d'arrosage dépend de l'ensoleillement pendant la journée et de la grosseur des pots, mais vous obtiendrez de meilleurs résultats en arrosant votre mini-potager tous les matins. Si vous avez choisi un compost frais (qui contient des micro-organismes), l'engrais d'origine organique est tout désigné pour raviver vos plantes au besoin. Le cas échéant, un engrais à faible concentration en NPK est un excellent choix (NPK représente le ratio des trois éléments nécessaires à la croissance végétale: l'azote, le phosphore et le potassium).


Les terreaux et les composts


Pour mettre toutes les chances de son côté, on choisit un terreau léger pour boîtes à fleurs ou un terreau pour contenants conçus pour les potagers urbains. On le mélange à du compost pour lui permettre de mieux retenir l'eau et les éléments nutritifs qui assureront la croissance des plants. Il existe toute une gamme de composts qui répondent à des exigences précises, mais la certification biologique est de mise pour des plants destinés à la consommation.


Et les fines herbes?
Les fines herbes requièrent un minimum de quatre heures d'ensoleillement par jour et se cultivent très facilement en pots. Elles font aussi d'excellents compléments aux légumes, puisque certaines plantes aromatiques éloignent les insectes nuisibles ou attirent leurs prédateurs. Un plant de tomates est donc des plus heureux auprès d'un plant de basilic, les aubergines accompagnent à merveille le thym ou le persil et le cerfeuil est l'allié par excellence des carottes et des radis! Notez que les fines herbes vivaces, telles que la menthe, le thym ou encore la ciboulette, risquent de ne pas survivre à l'hiver si elles sont laissées en pot. Il faut donc les rentrer avant la saison du gel.