Surtout après la quarantaine, nous sommes sujettes à l'apparition de taches sur la peau. Un mal nécessaire? Pas forcément! Suffit de prévenir… ou de guérir.

ADN d'une tache brune
Une production constante de mélanine nous assurerait un teint impec. Cependant, quand elle diminue, on affiche une peau plus terne, moins uniforme. Et quand notre peau est exposée au soleil, l'effet inverse se produit: la peau étant plus endommagée, une forte concentration de mélanine s'y accumule, créant ainsi la fameuse tache brune.

Chez le pro
 
  • Laser Q-Switched: La mélanine des taches absorbe l'énergie lumineuse du laser. Après le traitement, les taches arborent une teinte grise et se transforment en croûtes qui guériront avec le temps. Le plus? Les impulsions, très courtes, réduisent les dommages en lien avec la chaleur.
  • Cryothérapie: Une technique hyper efficace pour les taches en surface et peu nombreuses. Le dermato s'arme de son azote liquide et brûle les taches indésirables. Encore une fois, une croûte se forme et se détache après de une à trois semaines.
  • Lumière intense pulsée (IPL): Originalement destinée à l'épilation, cette pratique atténue aussi l'apparence des taches pigmentaires. Elle estompe en plus les rougeurs et petits vaisseaux sanguins dans les semaines qui suivent la séance. Et en quelques mois, c'est au tour des rides et du manque de fermeté d'y passer. Une véritable cure jeunesse! Pour des résultats au top, on recommande un traitement aux six à douze mois.

Mesures de prévention
 
  • Éviter à tout prix de s'exposer au soleil entre 11 h et 14 h.
  • Se coiffer d'un chapeau au large bord: efficace contre les rayons et ô combien tendance!
  • Appliquer quotidiennement et à plusieurs reprises pendant la journée une protection solaire.