Au travail, le sentiment d'appartenance et l'esprit d'équipe sont aussi essentiels que le plaisir. Comment créer et maintenir une atmosphère agréable et productive? Une mission parfois difficile…

Par Caroline Rodgers / Photo: Shutterstock


Il n'y a pas si longtemps, le personnel demeurait fidèle au même employeur pendant au moins vingt ans. «Aujourd'hui, le roulement de personnel est parfois étourdissant», précise Julie Carignan, psychologue organisationnelle et associée principale à la Société Pierre-Boucher.

Plus de départs signifie plus de travail pour intégrer les nouveaux employés. Par ailleurs, les équipes sont plus diversifiées et souvent virtuelles. «Pour créer un esprit d'équipe, le défi est plus grand qu'avant et, avec une telle volatilité, c'est toujours à reconstruire.»

Tout le monde doit faire sa part dans la mesure de ses moyens. «Chacun doit y mettre du sien, autant les employés que le patron», ajoute la psychologue. Toutefois, l'organisation a la plus grande part de responsabilité: elle doit mettre en place les conditions idéales afin qu'une équipe – avant même qu'elle ne soit constituée – puisse fonctionner. L'entreprise embauche d'abord les bonnes personnes, puis définit clairement les buts communs et les normes de fonctionnement. Les leaders donnent le ton. Une fois les conditions mises en place, on favorise une ambiance pour que les gens apprennent à se connaître. Cet effort revient à chaque employé qui doit participer et s'engager dans la réussite de l'équipe.

L'importance des rituels
Le milieu de travail est comme une tribu. «L'être humain est fondamentalement tribal», souligne Chantal Dauray, présidente de Concerta Communications. De nos jours, ce sentiment est morcelé en plusieurs petites tribus – le travail, les réseaux sociaux – «qui agissent un peu comme le feu sacré autour duquel nos ancêtres se réunissaient».

Qui dit tribu, dit rituels. Ces derniers sont importants pour créer un sentiment d'appartenance, apprendre à se connaître et tisser des liens entre collègues. «Les rituels sont des habitudes, des traditions que l'on établit, des activités que l'on fait ensemble», explique Mme Dauray. Ces activités n'ont pas besoin de coûter cher ni d'être compliquées: il suffit de faire preuve d'imagination. Une règle importante: choisir des activités qui collent à la culture de l'entreprise et au profil des gens. Si ces conditions sont réunies, les employés ont plus de chances de participer.

Les attitudes anti-équipe
 
  • «Je ne fais confiance à personne et j'ai besoin de contrôler chaque étape de leur travail.»
  • «Tout ce qui compte, c'est que je paraisse bien aux yeux du patron. Chaque fois que je le peux, je m'attribue les mérites du travail de l'équipe.»
  • «J'ai peur des conflits. J'évite donc de dire ce que je pense et je n'exprime pas mes désaccords, même si le fait de ne pas m'exprimer compromet la qualité du travail final.»
  • «Je refuse d'assumer la moindre responsabilité. Quand mon équipe fait une erreur, je m'arrange pour me cacher derrière mes collègues.»
  • «Le travail, c'est le travail, et ma vie personnelle ne regarde personne. C'est pourquoi je ne parle à personne et je ne crée aucun lien interpersonnel au bureau.»

8 trucs pour créer une équipe
  1. Bienvenue! Un comité accueille les nouveaux venus. Un membre fait une tournée de présentations, le groupe organise un 5 à 7 ou un déjeuner pour favoriser l'intégration des arrivants.
  2. À table… Un dîner ayant pour thème une fête (Saint-Valentin, Saint-Patrick, Halloween), un pays (le Mexique, l'Inde) ou un événement annuel (les sucres, le Superbowl, l'épluchette de blé d'Inde) rallie aussi les collègues.
  3. Bon anniversaire! Chaque employé voit son anniversaire souligné: des ballons, une carte signée par tous, un gâteau à partager.
  4. «Cheeese!» Pourquoi pas un concours de photos thématiques? À la fin de l'année, les douze photos gagnantes composent le calendrier de l'année suivante. Ou encore, chacun apporte une photo qui date de l'époque où il était bébé. Qui identifiera tous ses collègues?
  5. Le babillard. Le tableau sert à diffuser les nouvelles, à souligner les bons coups des collègues, les naissances et autres événements. On l'anime de citations, de phrases d'enfants, de photos, etc.
  6. Le cahier de recettes. Chacun signe sa recette préférée, que l'on photocopie. On relie le tout dans un carnet distribué à tous.
  7. La marche du midi. Sortir en groupe pour marcher crée aussi des liens. Le groupe peut même se rencontrer en dehors du travail pour découvrir un parcours intéressant.
  8. Une cause à soutenir. Les employés choisissent une cause et organisent des activités de financement avec des objectifs, des journées de bénévolat, etc.