Entretenir son potager sur une base régulière demande de la discipline. Mais c'est dans la qualité de l'entretien que réside aussi la réussite des récoltes!

Prêt, paillez!
Le but d'ajouter du paillis dans le jardin: limiter l'évaporation de l'eau et la prolifération des mauvaises herbes. On paille quand...
  •  … les légumes lèvent et commencent à produire des feuilles adultes. On recouvre le sol avec une couche de paillis riche (feuilles déchiquetées, paillis forestier, compost, etc.) de 2 cm d'épaisseur.
  •  … les plants sont plus grands. On ajoute une autre couche de paillis de 2 à 4 cm qui retiendra l'humidité et gardera le sol meuble et libre d'herbes nuisibles. Le paillis de cacao est idéal, puisqu'il apporte de la matière organique au moment de sa décomposition. On évite les paillis ornementaux (à base de bois ou d'écorce de conifères), lesquels feront baisser le pH du sol au moment de leur décomposition.
  •  … les légumes ont de 7 à 10 cm de hauteur. On les entoure avec un paillis riche à décomposition rapide (paillis forestier, feuilles déchiquetées, écales de sarrasin, écales de cacao, etc.).
Fertiliser pour mieux récolter
Le but: stimuler une reprise de la croissance en fertilisant à nouveau au milieu de l'été, et ce, même si l'on a amendé le sol avec une matière organique ou si l'on a appliqué un engrais bio à dégagement progressif au cours de la plantation ou de la confection des semis. Durant la saison, on fertilise de deux à trois fois avec une farine de crevettes ou un engrais en granules. Selon les cultures, on nourrit le sol avec des engrais naturels, tels que des algues liquides, des émulsions de poisson, du fumier déshydraté ou des extraits de plantes. Des insectes ou des maladies ont infesté nos légumes? On passe à l'action en pratiquant la récolte à la main et en créant des barrières physiques (par exemple, en mettant de la terre de diatomée — poudre de silice — pouvant blesser l'insecte nuisible).

Oui à l'arrosage!
On veut faire en sorte que la terre du potager demeure légèrement humide chaque jour. On vérifi e en enfonçant un doigt dans le sol, jusqu'au niveau de la deuxième jointure. C'est sec? C'est le temps d'irriguer généreusement. On arrose au pied des plantes en s'assurant que l'eau pénètre loin dans le sol, ce qui permettra aux racines de puiser en profondeur en période de canicule. La chaleur est trop intense? On arrose en fin d'après-midi, ce qui permettra aux plantes de s'abreuver durant la nuit.