Home | Trucs | Psycho | Comment minimiser l’influence de la gang?
Comment minimiser l’influence de la gang?
/ 5

Comment minimiser l’influence de la gang?

Texte: Annie Lavoie
Photo: Shutterstock

À l’adolescence, les jeunes sont en quête d’identité et s’inspirent souvent de leurs pairs pour faire leurs expériences. Vous êtes parents d’un ado et craignez l’influence négative de ses amis? Voici les conseils de Dre Nadia, psychologue, pour l’encadrer… sans pour autant le contrôler.

Qui dit passage de l’enfance à l’adolescence dit aussi passage du primaire au secondaire. De la petite école près de chez vous où il côtoyait des jeunes qui vous étaient familiers, votre enfant passe dans une grande école réunissant des élèves de plusieurs quartiers que ni lui ni vous ne connaissez. Quand on sait que l’adolescence est propice à la découverte, à l’expérimentation et à l’affirmation de soi, il est normal que l’on s’inquiète un peu des fréquentations de notre ado… surtout s’il est le moindrement influençable. Toutefois, comme le dit Dre Nadia, il s’agit d’une étape essentielle au cours de laquelle il apprendra à faire ses choix à travers différents types de fréquentations.

L’ado a besoin d’explorer

Depuis sa naissance, notre enfant apprend à découvrir son monde. Plus il vieillit, plus celui-ci s’agrandit. «Maintenant qu’il est un ado, il est curieux par rapport à d’autres jeunes du même âge qui ont des comportements différents du sien. Il a besoin de se tenir avec des gens qui ne pensent pas nécessairement comme ses parents pour tester ce que ces derniers ont tenté de lui transmettre», explique la psychologue, mentionnant que ce n’est pas parce qu’il est attiré par des jeunes moins «recommandables» que notre ado tombera forcément dans la délinquance.

Le parent se sent rejeté

Il n’est pas rare à l’adolescence que notre enfant nous donne l’impression de rejeter en bloc les valeurs et l’éducation que l’on a mis des années à lui transmettre. «Il est normal que les parents s’inquiètent, mais en même temps, si leur ado n’avait pas de remise en question, ce serait malsain. Comme s’il achetait tout ce qu’ils ont tenté de lui transmettre sans se questionner», nous dit Nadia Gagnier. Celle-ci ajoute qu’il est préférable que le jeune fasse ses expérimentations pendant l’adolescence, plutôt que de remettre tout en question (conjoint, carrière, etc.) pendant la trentaine ou la quarantaine.

Votre ado invite un «ami» qui vous semble peu fréquentable: quoi faire?
 

  1. Pas de panique! Et surtout, ne lui interdisez pas de fréquenter cet ami.
  2. Discutez tranquillement avec votre fils ou votre fille. Dites-lui que vous comprenez son besoin d’avoir de nouveaux copains.
  3. Reconnaissez qu’il peut être intéressant et enrichissant de fréquenter des personnes différentes.
  4. Soulignez, si possible, une qualité que vous avez pu remarquer chez cet ami.
  5. Questionnez votre ado pour qu’il exprime son point de vue.
  6. Exprimez vos inquiétudes. Dites-lui que même si vous avez moins de contrôle sur sa vie, vous l’aimez et que c’est votre rôle de l’avertir si vous croyez qu’il s’engage dans une mauvaise direction.

Le rôle du parent

«Le parent est là pour mettre des balises», affirme la psychologue. «L’encadrement ne s’arrête pas à l’adolescence, mais il doit se faire de façon un peu plus souple pour permettre certaines expérimentations dans un cadre sécuritaire.» Celle-ci met en garde les parents trop rigides. «S’il est trop confronté, l’ado agira par rébellion. Si l’on impose trop nos idées, le lien parent-enfant peut être considérablement endommagé, alors que si on fait place à l’écoute et au dialogue, notre message va passer ou sera au moins écouté.» À son avis, c’est à trop vouloir garder le contrôle sur notre enfant qu’on le perd totalement.

Et si les choses tournent mal?

Malgré toute notre bonne volonté, il se peut que notre ado, sous l’influence de ses amis, s’engage dans une mauvaise voie. Si vous constatez les changements suivants chez lui, demandez l’aide d’un professionnel selon le problème soupçonné. «Il faut se mettre en mode relationnel plutôt qu’émotif», conseille Dre Nadia.
 

  • Il commence à consommer des drogues
  • Il se distancie de vous et rompt complètement le dialogue
  • Il ne fréquente plus l’école

Ressources

…pour les parents
 

  • Ligne parents: ligneparents.com ou 1 800 361-5085 (Soutien professionnel gratuit 24 h/7 jours)
  • Les ados. Guide de survie pour parents, Dre Nadia Gagnier, Ph. D., psychologue, Éditions La Presse

…pour les ados
 

  • Tel-Jeunes: teljeunes.com, 1 800 263-2266 ou 514 600-1002 (messages SMS)
  • Ça roule!Guide pratique pour que tout roule plus facilement à l’adolescence Danie Beaulieu, Ph. D., Les Éditions Québécor


You may also like

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *