Home | Trucs | Psycho | Oui ou non? Dormir avec ses enfants
Oui ou non? Dormir avec ses enfants
/ 5

Oui ou non? Dormir avec ses enfants

Texte: Annie Lavoie
Photo: Shutterstock

Certains parents partagent leur chambre nuit après nuit avec leurs enfants, d’autres leur ouvrent carrément leur lit. Plusieurs experts doutent des bienfaits de cette pratique. Que penser de ce mode de sommeil qui gagne en popularité depuis quelques années?

OUI

Point de vue d’une maman qui pratique le cododo
Michelle Grégoire, mère de trois enfants, massothérapeute et passionnée de périnatalité

Michelle Grégoire et son conjoint pratiquent le cododo depuis la naissance de leur premier enfant. Selon elle, cette pratique favorise un bien meilleur sommeil, car les parents peuvent facilement rassurer l’enfant qui se réveille et se rendormir aussitôt. Mme Grégoire ne croit toutefois pas que le cododo convient à toutes les familles. «Il importe d’être à l’écoute les uns des autres et de s’adapter», explique la maman. Chez elle, l’expérience a été différente d’un enfant à l’autre. Le premier et le deuxième ont intégré leur propre chambre en même temps, l’un à deux ans, l’autre à quatre ans. Leur fille de 16 mois dort dans le lit parental depuis sa naissance et devrait être bientôt prête à dormir sur un matelas, au sol, non loin de papa et de maman. «Chaque parent doit écouter son instinct afin de trouver le moment idéal de transition. Et il ne faut pas craindre de gâter son enfant ou penser qu’il ne sera jamais autonome. Le but est de lui donner une bonne dose de sécurité et de confi ance en lui et en les autres», précise-t-elle. Au sujet de l’intimité du couple, Mme Grégoire croit que si les parents ont une communication saine, ils trouveront des moyens pour combler leurs besoins. «Les solutions peuvent se trouver en dehors de la sexualité génitale et amener beaucoup de tendresse», conclut-elle.

NON

Point de vue de l’expert
Louise Mauriello, psychologue, Clinique de psychologie de Blainville

Que bébé dorme dans un berceau dans la chambre des parents pendant ses premières semaines de vie n’a rien qui puisse porter à conséquence, selon Louise Mauriello. Cela simplifie même l’allaitement et facilite les relevailles de la maman. Mais, à son avis, cette pratique ne devrait pas perdurer plus de deux mois. Là où ça devient problématique, c’est lorsque les parents ouvrent leur lit à l’enfant. «Plusieurs couples qui ont dormi avec leur enfant pendant ses premières années viennent me consulter parce que ce dernier vit de l’angoisse de séparation», explique-t-elle. «Ceux qui souhaitaient sécuriser leur enfant ont plutôt fait l’inverse, faute de lui permettre de développer son autonomie en bas âge. Le cododo est souvent davantage un besoin des parents plutôt que celui de l’enfant.» La psychologue fait également remarquer que la vie intime et sexuelle des parents est déjà fragilisée par la venue d’un nouveau-né. Si l’enfant dort avec le couple, ce dernier n’a plus de bulle, pourtant essentielle à sa survie. «Sachant que la moitié des séparations de couples surviennent peu de temps après la venue d’un bébé, le cododo n’aide en rien», ajoute-t-elle.



You may also like

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *