Ado et malbouffe: mode d’emploi
/ 5

Ado et malbouffe: mode d’emploi

Facile de céder à la tentation d’une «bonne» poutine accompagnée d’un hamburger bien graisseux et d’une boisson gazeuse maxi format… surtout lorsque l’on est ado! En tant que parent, vous aimeriez savoir comment faire pour éduquer votre enfant à l’importance d’une saine alimentation? Ce qui suit est pour vous.

photo: Shutterstock

La malbouffe est partout. Ceci est un fait, et même le mieux intentionné des parents n’y peut quoi que ce soit. Là où nous pouvons intervenir cependant, c’est dans l’éducation, et ce, dès la petite enfance. Pour ce faire, rien de tel que de donner l’exemple à nos enfants. «Le comportement des parents, c’est le meilleur outil éducatif», assure la nutritionniste Julie DesGroseilliers.

 

La modération a bien meilleur goût
Que notre ado consomme des mets de restauration rapide de façon occasionnelle n’est pas un problème s’il adopte de saines habitudes de vie la plupart du temps. Favoriser la modération, mais ne pas interdire la malbouffe à notre ado est une bonne avenue à emprunter pour les parents. Apprendre à notre enfant à faire ses propres choix l’amènera à gérer sa vie par lui-même. «Il faut éviter de trop jouer à la police avec les ados», affirme Mme DesGroseilliers. Toutefois, il est bon de lui rappeler qu’un repas trop gras, salé et sucré risque fort bien de produire somnolence et lourdeur d’esprit… rien de bénéfi que pour être attentif en classe! À plus long terme, la malbouffe peut contribuer à la prise de poids, augmenter les risques de maladies diverses et le taux de cholestérol.

Comment aider notre ado à bien manger? 
Prendre le temps de manger en famille est probablement la meilleure chose à faire. C’est souvent à table que l’on transmet les bonnes habitudes et le plaisir de bien manger. Si votre ado aimeles défis, pourquoi ne pas lui proposer une compétition de chefs? Chaque semaine, le vendredi soir par exemple, un membre de la famille cuisine un repas qui sera noté par les convives. «L’idée est de toujours associer le plaisir à la nourriture», explique Julie DesGroseilliers.

Petits trucs pour faire de meilleurs choix
Quelques astuces à proposer à votre ado pour ses sorties au resto:
• limiter les grands formats;
• éviter la mayo avec les frites;
• privilégier l’eau, le lait, le lait au chocolat et les vrais jus de fruits plutôt que les boissons gazeuses;
• préférer la baguette ou le bagel aux croissants et le poulet et le thon aux charcuteries grasses pour les sandwichs.



You may also like

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité et de cookies.

J'accepte