Dossier exclusif: Notre santé mentale est-elle plus fragile qu’avant?
/ 5

Dossier exclusif: Notre santé mentale est-elle plus fragile qu’avant?

Recherche: Karyan Fortin-Therrien. Texte: Annie Lavoie
Photo: Shutterstock

La santé mentale repose d’abord sur l’équilibre entre les différentes sphères de notre vie. Mais comment atteindre cet équilibre quand chaque journée est une course contre la montre?

Le travail à temps plein des deux parents, les semaines qui ont allongé et le stress qui en découle sont de grands facteurs de dépression, l’une des principales maladies mentales au Canada et dans le monde.

Voici un portrait de notre santé mentale selon notre sondage maison et le fruit de nos recherches.

Dans le monde

La maladie mentale est la principale cause d’invalidité.
Sur les dix causes d’invalidité les plus importantes, cinq sont liées à des troubles mentaux.
La dépression se classera au deuxième rang des causes des années perdues pour invalidité d’ici 2020.

Ça touche tout le monde!

88,8% de nos répondants disent qu’au moins une personne de leur famille élargie a souffert ou souffre actuellement d’un problème de santé
mentale. De ce pourcentage, 19,6% parlent de 5 personnes et plus!

1 CANADIEN SUR 5 éprouvera un problème de santé mentale au cours de sa vie.

La maladie touchera donc notre famille, de près ou de loin… et peut-être nous, personnellement

Chez les jeunes

Malheureusement, les jeunes ne sont pas à l’abri des troubles de santé mentale !
Environ 20 % des enfants et des jeunes Canadiens souffriraient d’une maladie mentale pouvant perturber gravement leur capacité de fonctionner à la maison, à l’école ou dans leur collectivité.

Les troubles les plus fréquents chez eux sont :
 

  • Les troubles anxieux
  • La dépression
  • Les troubles du sommeil
  • Les troubles de l’alimentation
  • Les troubles de comportement
  • Les troubles du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH)
  • La psychose

Le stress mène à la dépression

Selon deux grandes enquêtes nationales, l’indice de niveau de stress élevé au travail a doublé en 10 ans.

Depuis le début des années 1990, la fréquence des problèmes de santé psychologique au travail augmente de façon alarmante. Ces problèmes incluent l’épuisement professionnel, la dépression, le stress et les troubles anxieux.

En 2009, 26% des Québécois déclaraient que la plupart de leurs journées sont « assez stressantes ou extrêmement stressantes ».

Selon Statistique Canada, ces personnes courent trois fois plus de risque de souffrir de troubles dépressifs majeurs que celles dont le niveau de stress est plus faible. Le Québec présente le pourcentage le plus élevé sur ce plan parmi toutes les provinces du Canada.
 

  • 14 MILLIONS d’ordonnances d’antidépresseurs ont été rédigées en 2013 au Québec.
  • Les gens qui ont eu un épisode dépressif ont environ 50% de risque d’en connaître un autre.
  • Si un parent souffre de dépression, ses descendants ont de 3 à 5 fois plus de risque d’y être sujets.
  • De 10% à 15% des gens souffriront de dépression au cours de leur vie.

Ce qui nous déprime

Selon notre sondage:

  • 13,1% leur relation amoureuse
  • 17% le désordre dans la maison
  • 37,1% l’hiver et le manque de lumière en novembre
  • 27,5% le manque d’argent
  • 78,3% les changements de saison
  • 15% la maladie

La dépression: une maladie mortelle

950 moyenne annuelle des suicides reliés à la dépression au Québec
600 moyenne annuelle des décès sur les routes du Québec

38,5% de nos répondants avouent avoir déjà eu des pensées suicidaires

Le suicide

2e cause de décès au Canada:
 

  • Chez les hommes de 15 à 44 ans
  • Chez les femmes de 15 à 24 ans

3e cause de décès chez les femmes de 25 à 44 ans après le cancer et les maladies du coeur.

Des préjugés qui font mal

Bien que les maladies mentales soient de moins en moins taboues, les gens hésitent encore à en parler… et à consulter!

La majorité des personnes souffrant de troubles mentaux ne consultent pas, selon une étude de l’Institut de santé publique du Québec
publiée en 2008. 66% n’osent pas consulter à cause des préjugés entourant la maladie mentale.

Pourtant…
93,9% de nos répondants ne croient pas qu’il faut être dépressif pour avoir besoin de voir un psy. À leur avis, ça peut justement aider à prévenir un problème de santé mentale. 89,9% croient aussi qu’un suivi en psychologie aide à soigner ces problèmes.

Le mythe

77,7% de nos répondants savent que la dépression est une maladie mentale, mais certains la perçoivent encore comme un signe de faiblesse, voire même de paresse.

Le suicide est une solution permanente à un problème temporaire. Rappelez-vous qu’il n’est jamais une option.
Besoin d’aide pour vous ou pour un proche?
Centre de prévention du suicide de Québec
1-866-APPELLE (1-866-277-3553)
24 heures par jour/7 jours par semaine

Sources
– Association canadienne pour la santé mentale
– Bouchard, Catherine, « Une visite chez le psy… pourquoi? », La Presse, 2012. En ligne.
– Cliche, Jean-François, « Bleus et re-bleus », Le Soleil, 2014. En ligne. 2014. En ligne.
– Émilie Beifuss, « La dépression dépistable par prise de sang », 24 matins.fr, 19 avril 2012. En ligne.
– Ici Radio-Canada, « Prendre une pause pour une meilleure santé mentale », 2014. En ligne.
– Institut de la Statistique du Québec, « L’Enquête québécoise sur la santé de la population, 2008 : pour en savoir plus sur la santé des Québécois », 2010.
– Institut universitaire en santé mentale de Montréal
– Institut universitaire en santé mentale Douglas, Université McGill
– Jeunesse, J’écoute
– ladepressionfaitmal.ca
– Ministère de la Santé et des Services sociaux
– Paré, Marie-Laurence et Dre Diane Marcotte, « La consultation des services psychologiques chez les jeunes adultes: enjeux et pistes de solution », Psychologie Québec, Vol. 31, no 4, 2014, p.29-31.
– Privé, Catherine, « Le diagnostic de la santé psychologique au travail et des facteurs de risque », Bulletin en ressources humaines, 2013.
– Renaud, Johanne, École Mini-Psy, Institut universitaire en santé mentale Douglas, Université McGill, 2012.
– Robillard, Alexandre, « Le travail rend fou », magazine Jobboom, 2003. En ligne.
– Santé et services sociaux Québec, « Pour guider l’action – Portrait de santé du Québec et de ses régions », Rapport national sur l’état de santé de la population, 2011.
– Sondage maison Pratico-Pratiques réalisé en ligne entre le 23 juillet et le 16 août 2014 auprès de 153 participants.
– Statistique Canada, « Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC) », 2011. En ligne. Information tirée du feuillet Stress perçu dans la vie, 2009.



Vous aimerez peut-être également

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité et de cookies.

J'accepte