La politesse, ça s’apprend tôt!
/ 5

La politesse, ça s’apprend tôt!

À peine haut comme deux pommes, bébé assimile tout ce qu’il voit, tout ce qu’il entend. Et déjà, il est temps de lui montrer les bonnes manières…

Par Kathleen Michaud / Photo: Shutterstock

Personne n’est insensible devant un enfant bien élevé. Par contre, les poils nous dressent sur les bras devant un petit qui ne connaît pas le b.a.-ba des bonnes manières. La politesse est l’une des qualités universelles que notre enfant doit posséder pour être accepté en société. Il est indispensable qu’il apprenne tôt à maîtriser les notions essentielles de la politesse.

S’il te plaît, qui signifie qu’on demande à quelqu’un de remplir notre besoin «si cela lui plaît».

Merci, parce qu’on reconnaît que l’autre a comblé notre besoin, notre désir, et qu’il n’était pas obligé de le faire. On lui démontre notre appréciation, notre reconnaissance.

Bonjour, un petit mot de deux syllabes qui a une grande importance, puisqu’il signifie qu’on a reconnu l’existence de la personne qui
nous fait face et qu’on la respecte.

Au revoir, qui veut dire «Nous avons passé un moment ensemble et j’espère te revoir.»

Comme nos enfants apprennent beaucoup par mimétisme, s’ils nous entendent dire ces expressions régulièrement, ils les assimileront facilement. Ainsi, si on embrasse notre bébé tous les matins en lui disant «bonjour», si on lui demande chaque soir de souhaiter «bonne nuit» à tous les membres de la famille, il y a de fortes chances pour qu’il le fasse un jour de lui-même, sans qu’on le lui demande. Même chose si on lui dit «merci» lorsqu’il nous tend un jouet. Les petits veulent imiter les grands; ils remercieront facilement lorsque la situation s’y prêtera. L’important est de rappeler les consignes avec douceur, mais constance.

Initiation à la politesse
Tentez d’intervenir toujours de la même façon, peu importe l’endroit où vous êtes: l’éducation ne s’interrompt pas parce qu’on est en visite! La constance est la clé du succès.

Commencez par un seul objectif pour éviter que l’enfant ne se décourage.

Félicitez chaque effort, ce qui aura pour conséquence d’augmenter son estime de soi et de l’encourager à maintenir une bonne attitude.



You may also like

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité et de cookies.

J'accepte