L’intimidation à l’adolescence: agissons!
/ 5

L’intimidation à l’adolescence: agissons!

Face à l’intimidation, les jeunes victimes se sentent la plupart du temps démunies et impuissantes. En tant que parents et adultes, nous avons la responsabilité et le devoir d’agir. Mais comment faire?

Par Geneviève Gourdeau / Photo: Shutterstock

L’intimidation frappe dans tous les milieux et cause souvent une grande détresse. Récemment, certains cas de cyberintimidation ont même mené des adolescents au suicide. «Saviez-vous que le tiers des jeunes victimes d’intimidation sont convaincues que les adultes ne seront pas capables de les aider avec leur problème? Démontrez-leur le contraire», dit Jasmin Roy, fondateur et président de la Fondation Jasmin Roy. «Aussi, apprenez à vos enfants l’empathie et le respect, de même que le courage de défendre les autres.»

Les facteurs de risque
Selon Jasmin Roy, bien qu’il faille absolument éviter de mettre des étiquettes, certains jeunes sont plus susceptibles d’être victimes d’intimidation que d’autres. «52% des jeunes vivant avec un handicap, comme l’autisme, sont victimes d’intimidation, surtout au primaire. Au secondaire, les garçons moins forts physiquement, qui font preuve de compassion naturelle ou qui sont plus intellos sont des cibles évidentes. Mais n’importe quel jeune, pour n’importe quelle raison, peut être un jour victime d’intimidation: c’est très important d’en être conscient.»

5 choses à faire en cas d’intimidation
 

  1. Restez calme et rassurez votre enfant: vous êtes là, vous allez l’aider à trouver une solution.
  2. Rendez-vous à l’école avec votre jeune afin de définir et d’évaluer le problème avec les intervenants.
  3. Faites un suivi. Assurez-vous, avec l’école, d’un accompagnement sur une longue période, autant pour la victime que pour l’agresseur.
  4. Revalorisez votre enfant à travers des activités qu’il aime.
  5. Portez plainte à la police en cas de menaces de mort ou de voies de fait, d’extorsion ou d’agression sexuelle (en plus des interventions de l’école).

Discipline parentale: le bon style
Selon une vaste étude anglaise, les jeunes surprotégés ont plus tendance à se faire malmener par les autres, ainsi que les enfants de parents négligents ou violents. Les parents qui énoncent des règles claires tout en offrant un environnement chaleureux tendent à avoir des enfants moins harcelés par les autres.

Source: Child abuse & neglect

Le rôle des écoles
L’établissement scolaire que fréquente votre enfant a l’obligation légale d’intervenir en cas d’intimidation. Adoptée par le gouvernement en juin 2012, la loi 56 oblige toutes les écoles à mettre en oeuvre un plan d’intervention pour lutter contre ce problème.

La cyberintimidation
Menaces, insultes, diffamation sur les réseaux sociaux: la cyberintimidation est particulièrement néfaste. Le tort est fait à grande échelle et les conséquences peuvent être dramatiques. Si vous constatez que votre jeune est victime de cyberintimidation, dites-lui:
 

  • d’arrêter immédiatement ses réponses aux messages d’intimidation;
  • d’éviter d’envoyer un message d’insultes ou de menaces, car cela pourrait se retourner contre lui;
  • de bloquer les adresses ou les personnes qui l’intimident, que ce soit par l’intermédiaire des réseaux sociaux, de son adresse courriel ou de son téléphone;
  • de parler de la situation avec un adulte en qui il a confiance à l’école;
  • de sauvegarder tous les messages d’intimidation qu’il reçoit, que ce soit par courriel, texto ou messagerie instantanée.

Savoir reconnaître les signes
«Les jeunes victimes d’intimidation ont souvent honte et n’en parlent pas à leur entourage. Si votre ado s’enferme de plus en plus dans sa chambre et traîne les pieds avant d’aller à l’école, il est temps d’avoir une bonne conversation avec lui.» Selon Jasmin Roy, voici d’autres signes à surveiller chez votre jeune:
 

  • Anxiété
  • Chute des résultats scolaires
  • Vomissements, perte d’appétit, insomnie
  • Perte d’intérêt pour des choses qu’il aimait auparavant
  • Arrêt soudain des activités sur Internet

RESSOURCES
moijagis.com
aidezmoisvp.ca
fondationjasminroy.com

Merci à Jasmin Roy, fondateur et président de la Fondation Jasmin Roy pour son aimable collaboration.



You may also like

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité et de cookies.

J'accepte