Pipi au lit: mode d’emploi
/ 5

Pipi au lit: mode d’emploi

Ils ne portent plus de couches depuis longtemps et pourtant, de nombreux enfants font pipi au lit. Quelles sont les causes? Comment en finir avec les draps mouillés?

Par Rebecca Martin / Photo: Shutterstock

L’enfant a besoin de plusieurs mois pour être propre la nuit, même s’il l’est le jour. Rien d’alarmant donc s’il mouille sa culotte d’entraînement. Mais la situation devient préoccupante s’il mouille son lit au moins deux fois par semaine après l’âge de 5-6 ans (énurésie primaire) ou s’il recommence à le mouiller après plus de six mois de propreté (énurésie secondaire).

Les causes

  • Un événement: notre enfant était propre la nuit depuis plus de six mois et recommence à mouiller son lit. Cela peut s’expliquer par l’arrivée d’un bébé, une séparation ou un divorce, un deuil, un déménagement, etc. La situation devrait se résorber avec du soutien et de la compréhension.
  • Une maladie: par exemple, une infection urinaire ou le diabète.
  • Un trouble hormonal: l’hormone antidiurétique ordonne à la vessie de produire moins d’urine la nuit. Si cette hormone se dérègle, le trop-plein se retrouve dans les draps.
  • Un sommeil profond: l’enfant dort profondément et ne ressent pas l’envie…
  • Une vessie immature ou petite: les réflexes neuromusculaires qui contrôlent la vessie ne sont pas au point. La vessie se contracte de façon automatique et laisse échapper l’urine. Une vessie trop petite est aussi une source de problème.
  • La génétique: si un des parents mouillait son lit, l’enfant a plus de 25% de probabilités de le faire aussi, et 65% si les deux parents ont vécu ce problème.

Soutenir l’enfant
Le jeune qui souffre d’énurésie après l’âge de 8 à 10 ans a souvent une pauvre estime de soi: il ressent de la honte, de la gêne, de la culpabilité. Le punir ou l’humilier ne fait qu’empirer le problème: ce n’est pas de sa faute! Voici des stratégies pour l’aider:

  • Limitez ou – mieux – empêchez sa consommation de liquide avant le coucher.
  • Demandez-lui de vider sa vessie avant d’aller au lit.
  • Réveillez-le, s’il le faut, à l’heure à laquelle il fait pipi.
  • Préférez les culottes de propreté aux couches.
  • Faites-le participer au nettoyage, mais sans remontrances.
  • Aidez-le à entraîner sa vessie: le jour, qu’il retienne un peu son jet d’urine durant la miction.
  • Parlez-en au médecin: des médicaments diminuent la quantité d’urine produite.

De 10% à 15% des petits de 5 ans font pipi au lit. Le pourcentage glisse entre 6% et 8% chez les enfants de 8 ans, puis diminue entre 1% à 2% chez les ados de 15 ans. – Société canadienne de pédiatrie



Vous aimerez peut-être également

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité et de cookies.

J'accepte