«L'immunothérapie est un processus de désensibilisation consistant à exposer un patient à des doses progressives d'allergènes pour modifier la réponse de son système immunitaire», explique le Dr Rémi Gagnon, allergologue. Le but est de créer une tolérance afin de diminuer ou d'éliminer les symptômes provoqués par une allergie respiratoire (poussière, herbe à poux, etc.) ou une allergie au venin d'insectes (de guêpes, le plus souvent). L'immunothérapie n'est pas le premier traitement proposé pour traiter une allergie: on peut commencer à envisager la désensibilisation si les autres traitements ne sont pas efficaces. L'immunothérapie est, la plupart du temps, prescrite par un allergologue ou par certains spécialistes aux adultes ou aux enfants présentant des symptômes d'allergies ne pouvant être contrôlés par la médication. Deux méthodes sont proposées pour administrer les doses: par injection ou par comprimé que l'on place sous la langue.

Est-ce efficace?
Des études démontrent clairement l'efficacité de l'immmunothérapie. Ce type de traitement serait particulièrement efficace pour les allergies au venin d'insectes, avec un taux de réussite d'environ 98%. L'efficacité des deux méthodes (par injection et sublinguale) est similaire, mais celle par injection comporte un plus grand risque de réactions allergiques aiguës. Cependant, lorsqu'il est pratiqué sous la supervision d'un professionnel de la santé, ce type de traitement n'est pas plus dangereux. Notez que l'immunothérapie ne guérit pas systématiquement les symptômes d'allergies.