Le yogourt est délicieux tel quel, mais il est aussi miraculeux lorsque vient le temps d'ajouter protéines et onctuosité à nos recettes santé. Voici de bonnes raisons et de belles façons de le cuisiner!

Le yogourt, c'est tout simplement du lait auquel on a ajouté des bactéries lactiques. Ces bactéries actives, dites «probiotiques», stimulent le système immunitaire et permettent de régénérer naturellement la flore intestinale lorsque consommées régulièrement. Le yogourt nature est aussi une bonne source de calcium, de phosphore et de vitamine D (si le yogourt est fait à partir de lait enrichi en cette vitamine). Quant au yogourt grec, on l'obtient en égouttant le yogourt ordinaire afin de retirer une partie de son petit-lait. Ainsi, on récolte un yogourt dont la teneur en protéines est deux fois plus élevée. Sa texture est également plus onctueuse et épaisse, sans avoir besoin d'y ajouter des agents épaississants ou stabilisants ou de matières grasses. Le yogourt grec 0% offre donc la même texture riche que ceux au pourcentage de matières grasses élevé. Dans tous les cas, vérifiez que «lait de culture bactérienne» figure au début de la liste d'ingrédients de votre yogourt avant de l'ajouter à votre panier!

Un substitut aux matières grasses
Le yogourt peut remplacer une partie des matières grasses dans les recettes de muffins, de gâteaux et de scones, qu'il contribue à alléger tout en leur conférant une texture intéressante. Il remplace la crème sure, le lait de beurre (babeurre) et, à volume égal, il peut remplacer le lait, à condition qu'il soit dilué avec un peu d'eau. Cette technique est idéale pour ajouter des protéines aux crêpes, par exemple. Il est également possible d'égoutter le yogourt afin d'obtenir une consistance suffi samment ferme pour remplacer le fromage à la crème.

Yogourt et cuisson: la règle d'or
Le yogourt peut être intégré à une foule de recettes qui requièrent une cuisson en remplacement des matières grasses comme la crème fraîche, la crème et la crème sure. Par contre, il ne doit jamais être porté à ébullition, sans quoi il aura tendance à se séparer ou à cailler. Pour éviter la formation de grumeaux, on l'incorpore en fin de cuisson dans nos plats mijotés, potages et pâtes, simplement pour le réchauffer. Notez qu'en le mélangeant à un peu de farine ou de fécule de maïs, vous augmentez vos chances d'obtenir une texture lisse et homogène.

Trempettes, vinaigrettes et marinades
En utilisant le yogourt en remplacement de la mayonnaise ou de la crème sure dans vos trempettes, vinaigrettes et autres sauces froides, vous obtiendrez un résultat riche et onctueux ainsi que de faibles apports en matières grasses et en sodium. Les marinades à base de yogourt, elles, conviennent à merveille pour apprêter différemment (et sainement!) le poisson, les crevettes et la volaille.