Dossier exclusif : sommes-nous vraiment trop grosses?
/ 5

Dossier exclusif : sommes-nous vraiment trop grosses?

Recherche Karyan Fortin-Therrien. Texte Miléna Babin
Photo: Shutterstock

L’obésité et l’obsession de la minceur sont les deux grands problèmes liés au poids qui touchent la population québécoise. Voici un portrait de la situation dressé à partir de notre sondage maison et des nombreuses études effectuées sur le sujet.

Au Québec, 1 personne sur 5 est obèse.

Au Québec, 60% des hommes et 41% des femmes ont un surplus de poids.
 

  • Au cours de la décennie 1990, l’obésité s’est répandue si soudainement dans les pays occidentaux que l’on a employé le terme « épidémie ». Le nombre d’adultes obèses y a augmenté de près de 50%.
  • Entre 2007 et 2009, le taux d’obésité au Canada était de 24,1%, alors qu’aux États-Unis, il était de 34,4% Bien que les hommes soient plus nombreux que les femmes à avoir un surpoids, les femmes sont plus à risque d’être obèses et de souffrir de maladies chroniques liées à l’obésité, surtout si elles sont pauvres.
  • 80% des Canadiens qui subissent une chirurgie bariatrique sont des femmes. Le patient type est une femme dans la quarantaine souffrant d’obésité et d’autres maladies chroniques.

Les régimes des résultats instantanés…

39,4% de nos répondantes ont admis avoir déjà tenté de maigrir rapidement en suivant un régime de type Weight Watchers, Mince à vie, Belle et mince, aux protéines ou autres.

…mais éphémères!

75% d’entre elles ont repris du poids par la suite
50% d’entre elles ont repris plus de 10 livres par la suite

26,2% disent avoir suivi un tel régime 5 fois et plus

Le poids, une question de santé… physique et mentale!

L’insatisfaction face à son image corporelle constitue un facteur influent de l’estime de soi et peut se transformer en un mal-être général. Lorsqu’elles sont confrontées à cette insatisfaction, certaines personnes peuvent adopter des comportements néfastes pour leur santé physique et mentale.

CONSÉQUENCES

Physiques:
 

  • Tabagisme
  • Consommation de produits amaigrissants ou de suppléments
  • Entraînement excessif
  • Privatisation alimentaire

Mentales:
 

  • Niveau élevé de symptômes dépressifs
  • Stress
  • Anxiété
  • Troubles alimentaires
  • Idées suicidaires

Taillées au couteau

Aux grands maux les grands moyens! Quand ni l’exercice ni le régime ne fonctionnent, il reste la science…
27,1% des répondantes admettent avoir déjà pensé subir une chirurgie esthétique pour réduire la taille de leur ventre, de leurs fesses ou d’une autre partie de leur corps.

Le culte de l’image corporelle, un problème de taille

Une grande partie des Québécoises sont véritablement obsédées par leur image corporelle. Les campagnes de sensibilisation, l’arrivée des mannequins « taille plus » et les témoignages-chocs de femmes influentes se sont-ils tous avérés être des coups d’épée dans l’eau? Le sondage Canadian Women’s Attitudes Towards Weight effectué en 2008 démontre effectivement que:
 

  • 73% des Québécoises souhaitent perdre du poids, peu importe leur silhouette
  • 50% des femmes qui ont un poids normal souhaitent perdre du poids 
  • 37% des Québécoises ressentent de l’anxiété en pensant à leur poids
  • 22% des femmes affirment que la gestion de leur poids domine leur vie

Existe-t-il une corrélation entre satisfaction par rapport à son image corporelle et bonheur? Apparemment, oui.

78% de nos répondantes sont insatisfaites de leur poids
66% seraient plus heureuses si elles étaient plus minces

Le poids dans la balance
La moitié de nos répondantes affirment ne pas se trouver belles en photo. Mais d’où vient ce complexe? Qu’est-ce qui préoccupe le plus nos répondantes: leur image ou leur poids?

62,8% l’image corporelle qu’elles projettent
33,5% leur poids

47,6% de nos répondantes se pèsent chaque semaine parmi elles,
15,7% le font tous les jours

28% des répondantes admettent ne pas avoir une opinion réaliste de leur image corporelle

La femme idéale: un mythe?

Corps élancé, jambes longues, taille fine, poitrine généreuse, fesses bombées: la silhouette de Barbie est loin d’être répandue!

Moins de 5% des femmes ont naturellement une silhouette semblable à celle des mannequins

Les répondantes de notre sondage ne sont pas du tout indifférentes à l’image de la femme véhiculée par l’industrie de la mode et par les médias.

60,8% avouent être un peu influencées par cette image
13,8% estiment que cette image représente l’idéal

Quand on se compare… on se met de la pression!

94,4% de nos répondantes disent se comparer aux autres femmes:
 

  • 57,1% LE FONT QUELQUES FOIS
  • 37,3% LE FONT TOUJOURS
  • 5,5% NE LE FONT JAMAIS

Chez les jeunes, un constat tout aussi alarmant

Souffrir…
…de son image. Le taux d’obésité chez les jeunes a triplé depuis 25 ans.
…pour être belle. Près du tiers des jeunes filles de 9 ans et environ 60% des filles de 13 ans, dont le poids est « normal », ont entrepris des actions afin de perdre du poids.

66% des jeunes qui tentaient de perdre du poids ont eu recours « souvent » ou « quelques fois » à au moins une méthode présentant un potentiel de dangerosité pour la santé (s’entraîner de manière excessive, sauter des repas, faire un régime, ne pas manger pendant toute une journée, se faire vomir, prendre des laxatifs ou des coupe-faim, commencer ou recommencer à fumer).

Sources:
Sondage maison Pratico-Pratiques réalisé en ligne entre les 11 et 21 septembre 2014 auprès de 258 participants.
SOM, Poids, image corporelle et habitudes de vie: les différences entre les hommes et les femmes, étude réalisée pour le compte d’ÉquiLibre, 2012.
Audet, Nathalie, L’évolution de l’excès de poids chez les adultes québécois de 1990 à 2004 : mesures directes, Institut de la statistique
du Québec, 2007.
Villedieu, Yanick, « Le poids moyen d’un adulte, en 2112, sera d’environ 140 kilos pour les hommes et de 125 pour les femmes », blogue Radio-Canada, 2012.
Statistique Canada, Prévalence de l’obésité chez les adultes au Canada et aux États-Unis, 2013.
Réseau canadien pour la santé des femmes
Institut canadien d’information sur la santé, Hausse de la demande de chirurgies bariatriques : un défi pour les patients et le système, 2014.
Allard, Sophie, « S’asseoir et mourir à petit feu », La Presse, 2014.
Association pour la santé publique, « Quand l’image vaut mille maux », Bulletin de santé publique, Vol. 32, no 2, 2010.
Ipsos Reid, Canadian Women’s Attitudes Towards Weight, sondage effectué pour le compte des Producteurs laitiers du Canada, 2008.
Greenberg, Bs et al., « Portrayals of Overweight and Obese Individuals on Commercial Television », American Journal of Public Health, Vol. 93, no 8, 2003.
Poulin-Chartrand, Sarah, « Taille plus… mais mince ! », La Gazette des femmes, 2014.
Conseil québécois sur le poids et la santé, Charte pour la prévention des problèmes reliés au poids.
Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire, Tome 1, 2010-2011.
Guéricolas, Pascale, « La mode de l’heure : une histoire de la silhouette féminine », magazine Audacieuse, le défi d’être soi, Réseau québécois d’action pour la santé des femmes, 2011.



You may also like

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité et de cookies.

J'accepte