Protéines en poudre: bon ou mauvais pour la santé?
/ 5

Protéines en poudre: bon ou mauvais pour la santé?

Recherche: Marie-Claude Savoie; Texte: Annie Lavoie
Photo: Shutterstock

La poudre de protéines de petit-lait, communément appelée «whey» (en anglais), a tout pour séduire les sportifs et les moins sportifs en quête du corps parfait. Mais qu’en est-il au juste? Ce supplément protéique consommé sous forme de shake fait-il vraiment des miracles?

C’est quoi?
La «whey» se compose d’isolat de petit-lait (lactosérum). Elle se vend autant dans les grandes surfaces, comme Walmart et Costco, que dans les boutiques spécialisées de suppléments alimentaires et les gyms. Avec ou sans édulcorant, avec ou sans saveur, avec ou sans suppléments… d’un produit à l’autre, la liste d’ingrédients varie énormément, tout comme la qualité.
 
Pour qui?
Ce type de produit devrait normalement s’adresser aux gens qui ont du mal à combler leurs besoins quotidiens en protéines (personnes âgées ou malades) ainsi qu’aux sportifs de haut niveau, indique Alexandra Leduc, nutritionniste. Toutefois, «ça dépend du sportif. Est-ce qu’il consomme trop peu de protéines ou déjà trop? Nous faisons nos recommandations selon la situation du client», précise Steven Couture, nutritionniste du sport. Il ne faut pas oublier qu’il est possible de combler nos besoins protéiques par une saine alimentation. D’ailleurs, les aliments riches en protéines nous procurent aussi des vitamines souvent inexistantes dans les poudres protéinées.
 
Bon pour la santé?
Ça dépend du produit et de la façon dont on l’utilise. «Il faut vérifier la qualité du supplément protéique et s’assurer qu’il est certifié», nous dit Steven Couture. Combinée à une saine alimentation et consommée modérément, selon nos besoins, une poudre de
protéines de qualité n’aura pas d’impact négatif sur la santé. C’est davantage sur notre portefeuille que le mal se fera sentir, puisque ces produits sont coûteux. Pour économiser, Alexandra Leduc suggère aux personnes qui ont de plus grands besoins en protéines de les combler avec du lait en poudre. «C’est beaucoup moins cher et ça s’intègre très bien aux muffins, aux gâteaux et aux potages. C’est aussi un bon supplément de calcium!»
 
Pour la sportive
Si vous êtes active, votre apport quotidien recommandé en protéines devrait être d’environ 1,4 à 2 g par kilo de votre poids1. Bien qu’il soit généralement possible de combler nos besoins en protéines avec l’alimentation, la poudre de protéines de petit-lait peut être un choix intéressant pour son côté pratique et rapide. Les suppléments protéiques peuvent être recommandés notamment pour une collation postentraînement. Un shake combinant protéines et glucides s’avère un bon plan B dans ce contexte.
 
Faites appel à un expert de la nutrition pour faire un choix adapté à vos besoins. Comme certains produits sont plus gras et sucrés que d’autres, vous vous assurerez de faire un choix sain.
 
Poudre miraculeuse pour corps de déesse?
Le simple fait d’ajouter de la poudre de protéines à notre alimentation n’apportera pas de changements majeurs à notre corps, nous avise Steven Couture. «Ce sont les changements que l’on fait dans notre alimentation et nos habitudes de vie qui mèneront à
de bons résultats durables et à une santé optimale.» Alexandra Leduc abonde dans le même sens et met en garde les gens qui, pour maigrir, seraient tentés de remplacer un repas par un shake de protéines: «Ça peut faire perdre du poids rapidement au début, mais par la suite, on reprendra tout, et même plus. On en arrivera à “l’effet yoyo” de perte et de reprise de poids et il deviendra presque impossible de reperdre nos kilos tellement on aura joué avec notre métabolisme de base.»
 
Merci à Alexandra Leduc, alexcuisine.com, pour sa précieuse collaboration.
 
(1) Journal of the International Society of Sports Nutrition, 2007.


You may also like

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité et de cookies.

J'accepte