Qu’est-ce qu’il y a de mauvais dans les aliments non bio?
/ 5

Qu’est-ce qu’il y a de mauvais dans les aliments non bio?

Photo: Shutterstock
1- Les pesticides
Même si les effets cumulatifs de petites doses sont difficiles à mesurer, une exposition aiguë ou chronique aux pesticides peut avoir des conséquences nocives pour la santé:

  • risque aggravé d’être atteint par certains types de cancers (cancer du cerveau, maladie de Hodgkin, leucémie);
  • déséquilibre du système hormonal;
  • effets sur la reproduction et le développement du foetus (fausse couche, prématurité, diminution de la fertilité);
  • effets sur le système immunitaire (chute de production d’anticorps, réactions d’hypersensibilité retardée);
  • effets neurologiques (nervosité, dépression, difficultés de concentration, pertes de réflexes).

2- Les antibiotiques
Au Canada, 78% des antibiotiques sont prescrits aux animaux d’élevage. On les utilise, entre autres, pour prévenir les maladies et accélérer leur croissance. Plusieurs s’entendent toutefois sur un aspect négatif découlant de l’utilisation des antibiotiques: la résistance des bactéries aux antibiotiques en agriculture classique. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), «la résistance aux antibiotiques est l’une des plus grandes menaces pesant sur la santé mondiale». La consommation de viandes certifiées bio serait alors une solution avantageuse pour la santé personnelle et la santé publique.

3- Les OGM
Même si aucune étude ne prouve que la consommation d’OGM provoque des effets indésirables connus sur la santé, leur utilisation sème son lot d’inquiétudes : résistance aux antibiotiques, diminution de la valeur nutritive de certains aliments, etc. L’OMS confirme la sécurité des OGM pour les consommateurs tout en exigeant d’en surveiller l’évolution à long terme.



You may also like

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité et de cookies.

J'accepte