Superaliment: le bleuet, une bombe antioxydante!
/ 5

Superaliment: le bleuet, une bombe antioxydante!

Recherche: Marie-Pier Marceau; Texte Fernanda Machado Gonçalves

Que le bleuet soit cultivé ou sauvage, son goût sucré-acidulé est synonyme d’été pour nos papilles. Qui plus est, cette petite baie polyvalente regorge de vertus santé bonnes sur toute la ligne.

Le Québec cultive plus de quinze variétés de bleuets de juillet à septembre. Abondant dans la région du Lac-Saint-Jean, ce petit fruit composé à 85% d’eau et riche en potassium se déguste tel quel, en coulis, en smoothie, en tarte ainsi qu’en accompagnement des viandes rouges, du gibier ou du saumon. À l’achat, on choisit des baies fermes, charnues, lisses, de couleur bleu pourpre et à l’odeur sucrée.

Champion des antioxydants
Comparativement à d’autres petits fruits (canneberge, mûre, framboise), le bleuet remporte la palme de l’aliment à forte teneur en composés antioxydants. Les fl avonoïdes, dont les proanthocyanidines et les anthocyanines, sont les plus puissants. En plus d’aider à réduire la croissance de certaines cellules cancéreuses (estomac, prostate, intestin, sein) ainsi que les risques d’athérosclérose à l’origine de troubles cardiovasculaires, ces agents anti-inflammatoires préviendraient les maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson). À noter que le bleuet sauvage est plus riche en antioxydants que le bleuet cultivé.

Allié d’un poids santé
Peu calorique, le bleuet est un bon allié pour qui surveille sa ligne. Riche en catéchines (molécules antioxydantes présentes aussi dans le thé vert) qui poussent le corps à brûler des calories et à convertir la graisse abdominale en énergie, il peut même aider à perdre du poids.

Source de vitamine C
À l’instar de plusieurs autres baies, le bleuet contient de la vitamine C (acide ascorbique) : 250 ml (1 tasse) de bleuets cultivés en procurent 14,9 mg. À quantité égale, le bleuet sauvage en fournit presque le double (27,8 mg), ce qui représente 45 % de la valeur quotidienne recommandée. Au-delà de ses vertus antioxydantes, la vitamine C renforce le système immunitaire, favorise l’absorption du fer, protège les tissus conjonctifs (cornée) et contribue à la santé des os et des dents. Elle participe aussi à la synthèse des neurotransmetteurs (dont la sérotonine), ce qui pourrait expliquer « l’effet bonne humeur » attribué aux bleuets.

Fibres bénéfiques
Renfermant 2 g de fi bres (surtout insolubles) par portion de 125 ml (1/2 tasse), les bleuets assurent la régularité du transit intestinal. En augmentant le volume des selles, les fibres contribuent à contrer la constipation. En outre, leurs propriétés astringentes et antiseptiques soulagent la diarrhée et protègent le système urinaire contre les infections. Par ailleurs, un apport élevé en fi bres permet également d’abaisser la pression artérielle et de favoriser la sensation de satiété, ce qui aide à maîtriser l’appétit. Enfi n, ce petit fruit est aussi bon pour la digestion grâce aux probiotiques qu’il contient: une portion (125 ml – 1/2 tasse) de bleuets par jour permet de rééquilibrer la quantité de bonnes bactéries dans l’estomac.

Conservation optimale
Vous venez d’acheter des bleuets? Placez-les dans un bol au frigo où ils se conserveront de cinq à sept jours. Pour les garder plus longtemps, retirez au préalable les baies abîmées ou moisies et rincez les bleuets seulement avant de les servir. Les fruits deviennent mous, vous en avez trop ou ne prévoyez pas les consommer rapidement? Faites-les congeler! Vous pourrez ainsi les ajouter dans vos smoothies, desserts ou cocktails l’année durant.



Vous aimerez peut-être également

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité et de cookies.

J'accepte