Tout savoir sur le renouvellement d’ordonnance en pharmacie
/ 5

Tout savoir sur le renouvellement d’ordonnance en pharmacie

Texte: Raphaële St-Laurent Pelletier
Photo: Shutterstock

Afin de contrer l’engorgement des salles d’attente, les pharmaciens peuvent désormais renouveler certains types d’ordonnances. Voici tout ce que vous devez savoir à cet effet.

Depuis juin dernier, les pharmaciens peuvent prolonger une ordonnance s’ils jugent que le traitement ne devrait pas être interrompu, mais ils n’ont pas l’obligation de le faire, rappelle Michel Caron, adjoint professionnel à la Direction générale de l’Ordre des pharmaciens du Québec. Le renouvellement dépend de l’état de la personne et de plusieurs critères. La prolongation peut être utile si le medecin est parti en vacances ou si la personne n’a plus de médecin de famille. Le pharmacien peut refuser de prolonger l’ordonnance et diriger le patient vers son médecin, vers une clinique sans rendez-vous ou à l’urgence s’il juge qu’il devrait obtenir une aide médicale rapidement.

Voici les trois catégories de médicaments pour lesquels les pharmaciens ne peuvent en aucun cas prolonger l’ordonnance:

Les stupéfiants: médicaments agissant sur le système nerveux central et dont l’utilisation prolongée peut entraîner une dépendance. Surtout utilisés pour traiter la douleur (exemples: codéine, morphine).
Les drogues contrôlées: médicaments contenant un ingrédient présentant un potentiel d’abus (exemples: amphétamines, Ritalin).
Les benzodiazépines: médicaments principalement utilisés pour le traitement de l’anxiété ou de l’insomnie (exemples: Xanax, Ativan).



You may also like

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité et de cookies.

J'accepte