Comment communiquer avec notre ado
/ 5

Comment communiquer avec notre ado

Texte: Annie Lavoie
Photo: Shutterstock

On dit que la communication est le ciment du couple, mais c’est aussi vrai pour la relation que nous entretenons avec notre ado. Conseils et astuces de la psychologue Suzanne Vallières pour réussir à communiquer avec notre ado… sans y laisser notre peau.

Pris entre un corps de plus en plus adulte et un esprit encore un peu enfantin, l’ado a parfois du mal à se comprendre. Pas étonnant que comme parent nous ayons aussi du mal à le suivre et que le dialogue devienne une gymnastique complexe! Vous êtes parents de préados et anticipez le pire? Rassurez-vous! Selon Suzanne Vallières, psychologue et mère de trois grands jeunes hommes, si vous avez déjà une bonne communication avec lui, tout devrait bien aller dans les années à venir. «Toutefois, pour maintenir une bonne communication et garder notre lien de confiance, il est important de respecter son intimité. Il ne faut pas aller fouiller dans sa chambre ni dans son journal personnel», précise-t-elle.

7 conseils pour bien communiquer avec votre ado
 

  1. Écoutez-le quand il est prêt et accordez-lui toute votre attention. Préférez un moment qui va lui convenir plutôt que de l’interroger sur le champ. S’il se montre prêt à discuter, vous vous arrêtez et vous l’écoutez.
  2. Établissez une communication parallèle. Profitez-en pour discuter avec lui en voiture au retour de l’école, par exemple. C’est souvent moins intimidant pour lui que lors d’un tête-à-tête officiel.
  3. Faites des activités avec lui. Invitez-le à un souper parent-enfant ou proposez-lui de faire un sport ou une activité qu’il aime. Le simple fait d’avoir du plaisir ensemble suffit à conserver un bon lien.
  4. Soyez présent. Même si ça ne paraît pas toujours, les ados ont besoin de leurs parents. Vous devez vous intéresser à lui, à ce qu’il est et à ce qu’il fait pour qu’il devienne un adulte solide.
  5. Montrez de l’ouverture. Faites-lui comprendre que vous êtes là pour lui et qu’il peut vous poser des questions. Ouvrez-vous à sa réalité et montrez-vous moins rigide.
  6. Partagez vos propres expériences. En lui parlant de ce que vous avez vécu pendant votre propre adolescence, ça le rendra plus à l’aise de vous parler de ce qu’il vit maintenant.
  7. Donnez l’exemple. Vous servez de modèle à vos enfants. Il faut donc les traiter avec le même respect que celui que vous attendez d’eux.

Déjouer l’isolement

Si vous ne souhaitez pas que votre ado s’isole, la psychologue suggère de ne pas trop « équiper » sa chambre. « Si elle contient une télé, un ordi, une console de jeu et un téléphone, il est fort possible qu’il y passe la majorité de son temps. » Celle-ci suggère d’ailleurs d’installer l’ordinateur dans une pièce commune afin que le jeune soit quand même en interaction avec le reste de la famille pendant qu’il navigue sur le Web. C’est également une bonne façon pour les parents de garder un oeil discret sur ce qu’il fait.

7 pièges à éviter
 

  1. Les longs discours. Il faut être clair et concis pour obtenir l’attention de son ado!
  2. Le ton infantilisant. Votre petit lapin a grandi. Il est en quête d’autonomie et d’affirmation. Vous ne l’appelez plus par les mêmes petits noms que lorsqu’il était enfant et vous ne lui parlez surtout pas en bébé.
  3. Les interrogatoires soutenus. Évitez de l’accueillir avec un tas de questions. C’est la meilleure façon de l’amener à se fermer!
  4. Les accusations, le dénigrement et les reproches. Vous pouvez désapprouver le comportement de votre ado sans pour autant l’insulter. Il a besoin de sentir que vous l’estimez pour qu’il ait confiance en vous.
  5. Faire la morale. N’utilisez pas des formules comme : «Je te l’avais dit aussi !» ou encore «Je savais bien que ça finirait par arriver !»
  6. Les monologues. Pour une communication efficace, l’information doit circuler dans les deux sens.
  7. Se penser parfait. Parler à son ado comme si l’on était tellement meilleur que lui ne pourra que l’amener à couper la conversation. Évitez les formules comme: «Moi, je ne parlais pas comme ça à mes parents !»

Manger en famille

Selon Suzanne Vallières, les repas en famille nous fournissent une occasion d’entendre parler librement nos ados sur plusieurs sujets qu’ils n’oseraient peut-être pas aborder dans un autre contexte. «Ils deviennent une occasion idéale pour se retrouver en famille, raconter les bons et mauvais moments de la journée, avoir des discussions, des fous rires, et surtout, pour créer des moments magiques qui meubleront si bien nos souvenirs.»

Comment reprendre contact avec notre jeune?

Notre ado s’est refermé? Il ne nous parle presque plus? La psychologue explique que la meilleure chose à faire pour reprendre contact est de faire une activité avec lui. « Nous lui proposons de regarder un fi lm avec lui sur son ordi. Sans parler. Pour une fois, nous ne lui parlerons pas de ses notes scolaires, de ses amis qui nous tapent sur les nerfs, du comptoir qu’il a laissé en bordel… Ça va nous rapprocher », explique-t-elle.

Ressources
…pour les parents

Ligne parents:
ligneparents.com 
ou 1 800 361-5085 
(Soutien professionnel
gratuit 24h/7 jours)

Les Psys-trucs pour les
ados, Comment maintenir
la communication avec mon
ado
, Suzanne Vallières,
Les Éditions de l’Homme.



You may also like

Leave a comment

  1. Laurie Maurel 5 novembre 2018

    Bonjour. Voila mon fils de 13 ans refuse depuis 3 jrs de communiquer avec moi suite a une dispute. Je l ai gifle. Je sais pas si je peux oser dire a juste titre, car cela fait a peu pres 1 ans qu il est agressif, qu il travaille moins bien a l ecole, alors que c etait un exellent eleve. J ai mis tout ca sur le dos des jeux videos. Je pense que j ai rompu la communication par le fait de l avoir giffle. Je m en veux terriblement, mais il va souvent tres loin et s est egalement mal comporte avec son grand pere. Je sais qu il est tres reserve , qu il a une fierte qui fait qu il est pour lui incapable de s escuser. Pourtant la je ne veux pas ceder. J ai toujours cede, je tiens jamais mes punitions car je suis tres tres attache a mon fils. Surement de part tout ce qu on a vecu. Sans etre mechante son pere n a jamais servi a rien et pire encore. Mais je veux pas empecher mon fils de le voir, meme ci se dernier lui raconte n importe quoi sur moi. Je me suis tjrs debrouille toute seule pour que mon fils ne manque de rien et plus encore. Je me demande qu est ce que j ai fait de mal. J ai tellement pris soin de lui…je sais que le fait d avoir toujours etait tout les deux, peut faire que ca le saoule maintenant. Surement a t il besoin d une presence masculine. J ai l impression de perdre mon fils. Que puis je faire. Merci

  2. Alexandre - Éditions Pratico-Pratiques 9 novembre 2018

    Bonjour,

    La relation entre parents et enfants peut être difficile, surtout à l’adolescence. Nous vous conseillons de vous informer de l’aide que vous pouvez recevoir par le biais de la Ligne Parents qui offre un soutien téléphonique gratuit 24/7 au 1 800 361-5085. Vous pouvez aussi vous rendre sur leur site Web : http://ligneparents.com/

    Nous vous souhaitons bonne chance.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité et de cookies.

J'accepte