Gérer les crises en bas âge
/ 5

Gérer les crises en bas âge

Texte: Nadia Gagnier, Ph. D., psychologue
Photo: Shutterstock

Q: Mon enfant (21 mois) fait des crises à la moindre petite chose et nous lui donnons rapidement ce qu’il veut pour éviter la panique. Nous le plaçons souvent devant la télé pour qu’il reste calme. J’ai le sentiment que ce n’est pas la bonne chose à faire… mais c’est la SEULE qui fonctionne. Est-ce normal et comment pourrais-je intervenir?

R: Entre 0 et environ 18 à 24 mois, le rôle des parents est de répondre rapidement aux pleurs de l’enfant afin que ce dernier développe un lien d’attachement et un sentiment de sécurité qui seront nécessaires à l’éventuelle exploration de son petit monde. Ensuite, entre 18 et 24 mois, commence le Terrible Two! À cet âge, l’enfant développe un sentiment d’autonomie qui lui donne envie d’explorer de plus en plus son environnement et de contester les limites que ses parents lui imposent. Frustrantes, mais tout de même nécessaires, ces limites pousseront plusieurs enfants à faire des crises de colère.

La meilleure chose à faire est de maintenir vos limites en ignorant les crises de l’enfant.

 Ignorer ne sert pas à punir l’enfant, mais bien à lui offrir les conditions optimales pour revenir au calme par lui-même. L’enfant apprend ainsi à réguler sa colère, à tolérer les délais et les frustrations.

Si vous répondez aux crises en laissant tomber la limite que vous veniez d’établir ou en « achetant la paix », vous récompensez (involontairement) l’enfant pour sa crise, ce qui augmente les chances qu’il ait toujours recours à cette attitude pour obtenir ce qu’il veut.

Cela diminue les chances qu’il développe une capacité à réguler ses émotions et à mieux tolérer les frustrations. Les enfants ne sont pas manipulateurs: ils sont simplement d’excellents observateurs de la réponse de leurs parents face à leurs comportements! Enfin, pour ce qui est de la télé, je crois qu’il faut éviter de l’utiliser comme une gardienne ou un calmant. La bannir complètement n’est peut-être pas nécessaire, mais tentez de limiter son utilisation à une ou deux émissions d’une demi-heure par jour. Même si vous choisissez des émissions éducatives, dites-vous que rien n’est plus éducatif pour un enfant que d’explorer lui-même son environnement et que d’interagir avec un parent qui l’aime et qui lui apprend des choses!



Vous aimerez peut-être également

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité et de cookies.

J'accepte