Grossesse et sexualité
/ 5

Grossesse et sexualité

Vous rêviez de cette grossesse et votre voeu se réalise enfin! Vous serez maman… et les questions sur ce que sera votre vie de couple se multiplient.

Par Julie Pelletier, sexologue / Photo: Shutterstock

Changements et bouleversements ne sont pas toujours négatifs, mais certains sont plus difficiles à vivre que d’autres. Et comme chaque grossesse est différente, on ne peut pas tout savoir!

Peurs et réalités
La crainte la plus fréquente au cours des premiers mois de grossesse est celle de blesser le bébé pendant les relations sexuelles. Pas directement, mais plutôt en provoquant une fausse couche.

Théoriquement, il n’y a pas de problème à vivre une vie sexuelle épanouie et active. Les médecins sont unanimes: si la grossesse ne présente pas de risque, la vie sexuelle peut se poursuivre durant cette période. Cependant, les couples sont unanimes: la grossesse change le rapport à la sexualité!

Des changements
Au premier trimestre, la libido est discrète en raison de la fatigue, des seins douloureux, de la constipation et parfois des nausées. Les changements hormonaux agissent aussi sur l’humeur de la future maman et les répercussions sur le conjoint sont directes!

Entre la 13e et la 24e semaine, la plupart des symptômes désagréables disparaissent et la libido revient doucement. Or, les femmes n’éprouvent pas toutes un regain de désir sexuel, car pour un grand nombre d’entre elles, la lubrification vaginale est insuffisante, ce qui peut provoquer des douleurs lors de la pénétration.

Enfin, les derniers mois de gestation! Le ventre est proéminent et le bébé bouge… ce qui contribue à atténuer – voire à éliminer – le désir sexuel. Le couple doit faire preuve d’imagination pour varier les positions érotiques!

L’évolution du désir, du plaisir et de l’orgasme varie d’une femme à une autre et selon les grossesses. Pas étonnant que plusieurs se sentent dépassées!

Trucs et conseils

  • Soyez à l’écoute de votre corps et de vos émotions. Toutefois, votre partenaire a aussi besoin d’exprimer ses sentiments. Prenez le temps d’en parler ensemble.
  • Préservez un contact intime (pas nécessairement sexuel), qui favorisera la complicité du couple, comme de crémer le ventre, de masser les pieds, de raconter des histoires inspirantes ou amusantes.

Ces moments doivent devenir des habitudes quotidiennes et qui sait où cela vous mènera…

Et n’hésitez pas à parler de votre sexualité et de vos inquiétudes à votre obstétricien, qui demeure votre meilleur conseiller, car il connaît bien votre état de santé.

Des astuces pour faciliter l’orgasme

  • Renforcez votre muscle pubococcygien (qui relie le pubis au coccyx).
  • Masturbez-vous de deux à trois fois par semaine: cela aide à reconnaître les sensations de jouissance et à atteindre plus facilement un orgasme. Ne reste qu’à le vivre avec votre partenaire.
  • Apprenez à bouger votre bassin: la danse, les mouvements de va-et-vient assouplissent la zone pubienne.
  • Exagérez les mouvements et les sons lors de la masturbation: le silence bloque l’énergie et la jouissance.
  • Concentrez-vous sur le moment présent.
  • Et déculpabilisez!


Vous aimerez peut-être également

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité et de cookies.

J'accepte