Les garanties prolongées: est-ce une bonne idée?
/ 5

Les garanties prolongées: est-ce une bonne idée?

Avec le temps des Fêtes vient l’achat des cadeaux souvent coûteux et choisis sur les conseils d’un vendeur allumé, qui nous recommandera une garantie supplémentaire. «On ne sait jamais!» ajoutera-t-il. Mais est-ce nécessaire?

Par Martine Frigon / Photo: Shutterstock

Dans la ruée des achats de Noël, un conseiller nous vante le cadeau parfait et nous implore de profiter de la garantie prolongée. De guerre lasse et désireuse d’en finir, on dépose les armes et on achète ladite protection! Une fois de retour à la maison, une question surgit: «Est-ce que cette garantie en vaut vraiment le coût?».

Obligation
Depuis le 30 juin 2010, la Loi sur la protection du consommateur exige que le vendeur informe le client sur la garantie légale du produit et celle offerte par le fabricant. De façon verbale ou par écrit – selon que l’achat s’effectue en magasin, par la poste, par téléphone ou par le Web –, le commerçant doit mentionner ceci: «La loi accorde une garantie sur le bien que vous achetez ou louez; ce bien doit pouvoir servir à un usage normal pendant une durée raisonnable.» Par la suite, le client reçoit l’avis écrit. Ceci doit être fait AVANT que le vendeur ne vous propose une garantie supplémentaire. Au besoin, rafraîchissez-lui la mémoire!

Nécessité ou option?
Qu’est-ce que cette garantie prolongée offre de plus que la garantie légale du manufacturier? C’est la bonne question à poser. «Et on doit demander s’il y a des exclusions!», ajoute Maryse Bouchard, conseillère en consommation pour l’ACEF Rive-Sud, un organisme à but non lucratif d’aide, d’éducation et d’intervention dans les domaines du budget, de l’endettement et de la consommation. Car, le plus souvent, un appareil brisera durant la première année suite à l’achat, et la garantie du fabricant couvrira les coûts de réparation. 

La loi protège vos biens!
Tous les biens que vous achetez ou louez sont couverts par une garantie légale accordée par la Loi sur la protection du consommateur. Cette garantie prévoit qu’un bien doit pouvoir servir à un usage normal pendant une durée raisonnable, qui peut varier selon la qualité de l’article, en fonction des dispositions du contrat et des conditions d’utilisation. En ce qui concerne la garantie gratuite du fabricant, le commerçant a l’obligation de vous informer de son existence et de sa durée.

Pour en savoir davantage
Visitez le opc.gouv.qc.ca. pour en connaître plus sur les obligations des commerçants qui proposent une garantie supplémentaire.



Vous aimerez peut-être également

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité et de cookies.

J'accepte