Parler en bébé : une bonne chose?
/ 5

Parler en bébé : une bonne chose?

Par Nadia Gagnier, Ph. D., psychologue
Photo: Shutterstock

Q: Parler avec une voix aiguë, dire «lolo» pour l’eau, faire des mimiques… est-ce que d’agir ainsi avec les bébés et jeunes enfants est positif ou plutôt néfaste pour leur développement?

R: Pour les bébés (de 0 à 18 mois), il est important de faire deux choses: 

Leur parler normalement, en adulte:
si on veut qu’ils développent le langage, il est important qu’ils apprennent en écoutant leurs parents et leurs éducateurs parler normalement.

Imiter leurs gazouillis:
pour développer la relation d’attachement et les bases de l’estime de soi de l’enfant, il est aussi important d’imiter ses gazouillis, dès les premiers mois de la vie. En entendant son parent l’imiter, l’enfant ressent qu’il est à son écoute et attentif aux sons qu’il émet. C’est comme si le parent disait : « Tu es important pour moi »… Même si, évidemment, un bébé ne peut se dire ces paroles dans sa tête, c’est ce qu’il ressentira sur le plan affectif.

Pour les enfants d’âge préscolaire et plus (18 mois et plus):
Plus l’enfant grandit, plus il devient important de lui parler « en adulte ». C’est de cette façon qu’il développera son langage et son vocabulaire. On peut même utiliser des mots assez complexes… à condition d’être prêt à prendre le temps de répondre à la question qui suit : « Que veut dire ce mot, Maman? »!



You may also like

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité et de cookies.

J'accepte